Alors que l’Empire allemand a imposé son autorité sur le Cameroun en 1884, les nouveaux colons tentent d’administrer la région. C’est ainsi que l’exploration de l’arrière-pays se met en place, avec la création d’une capitale : Yaoundé.

 

L’installation d’un avant-poste entre Nyong et Sanaga

Dans une volonté d’explorer et découvrir ce territoire inédit pour les Européens, les Allemands, après avoir remporté à la conférence de Berlin de 1884 le territoire, vont lancer une campagne d’exploration.

Au cours de l’expédition, Les explorateurs allemands et lieutenants Kund et Tappenbeck fondent l’avant-poste d’Epsumb ou de Jeundo entre les rivières Nyong et Sanaga à la lisière nord des forêts de la région vers février 1889. Cet établissement se fera en accord avec l’un des chefs de la région du nom d’Ela Esono.

 

De l’avant-poste à la ville

De décembre 1889 à mai 1895, il fut occupé par le botaniste allemand Georg August Zenker en tant que station de recherche agricole. Son nom prend alors la forme germanique Jaunde (le J se prononçant comme un Y en allemand), d’après le nom de la population environnante, les Yaunde ou Ewondo.

 

Son établissement a servi de base pour le commerce du caoutchouc et de l’ivoire issu de la culture et de la chasse dans la région, en les achetant auprès des populations locales, soit en échange de vêtements importés ou alors de fer.

L’établissement d’une garnison militaire par le major Hans Dominik sur le site en 1895 permit l’établissement d’une mission catholique et d’une école religieuse à proximité de Mvolyé (maintenant une banlieue).

C’est en 1909 que la ville devint officiellement la capitale de la colonie allemande.

 

La fin de Jaunde, et le début de Yaoundé.

Au cours de la Première Guerre mondiale, Jaunde fut occupée par les troupes belges venues du Congo.

Suite à la défaite de l’Allemagne, la France a récupéré la partie orientale du Cameroun dans le cadre du mandat de la SDN (Société des Nations) et Yaoundé fut choisie pour devenir la capitale de la colonie en 1922.

Yaoundé connut une croissance rapide après 1957 alors même que Douala était la ville principale du pays. Lors de l’indépendance en 1960, le gouvernement de la toute jeune République du Cameroun décida d’en faire sa capitale.