Entre nature et culture, l’Iran est une destination fascinante qui propose une multitude d’attractions à ses visiteurs. Comme les passionnés de culture, les amateurs d’aventure y trouveront aussi leur bonheur. Pour entamer leur escapade, les globe-trotters pourront par exemple, faire l’ascension dumont Damāvand. Il s’agit d’une montagne qui se situe dans la chaîne de l’Elbourz, au nord-ouest de la ville de Téhéran. Avec une altitude de 5 610 m, elle s’avère être le sommet volcanique semi-actif le plus élevé sur les terres iraniennes. Pour gravir cette montagne, les touristes pourront emprunter seize itinéraires. À savoir que le chemin le plus prisé est la voie sud.En effet, à mi-parcours, celle-ci dispose d’un camp. Pour atteindre le sommet depuis le village de Nāndal, il nécessite deux jours de marche. En outre, en passant par la voie ouest, les bourlingueurs assisteront à un beau spectacle du coucher du soleil. Sur ce sentier, ils découvriront un refuge à deux étages. Par ailleurs, depuis le sommet, les voyageurs auront l’opportunité d’admirer un paysage étonnant constitué d’une terre très aride. À proximité, ils y trouveront éventuellement une fumée de volcan.

Skier sur les stations de Dizin et de Shemshak

Lors d’un séjour en Iran durant la saison hivernale, les bourlingueursferont un tour dans la station de ski de Dizin, la plus étendue sur les terres iraniennes. À titre d’information,le domaine skiable de Dizin est constitué d’un vaste cirque structuré. Dans la partie gauche, les aventuriers apercevront un vallon desservi par une télécabine de 500 m de dénivellation. Au centre, ils verront 4 téléskis ainsi qu’une télécabine en 2 tronçons de 900 m de dénivellation. À noter que le 2e tronçon est doublé par un télésiège. Par ailleurs, dans la partie droite, les touristes découvriront un vallon de 700 m de dénivellation qui est équipé d’une télécabine doublée d’un télésiège. Ils y trouveront également un téléski pour débutants dans la station intermédiaire. En outre, la station de ski de Shemshak est à ne pas manquer. Elle est réputée pour ses pistes techniques et raides.Ce site est aussi doté d’un damage de qualité. La neige y est tassée chaque jour à la fermeture de la station.Mis à part cela, ce lieu permet aux bourlingueurs d’effectuer un ski de nuit. Un système d’éclairage y est aménagé.

Essayer le Varzesh-e Pahlavani, un sport traditionnel iranien

Pour parfaire le voyage sur les terres iraniennes, les globe-trotters pourront passer une demi-journée dans un zurkhanehou maison de la force pour découvrir et apprendre le Varzesh-e Pahlavani. Celui-ci est un sport traditionnel exercé le soir, après le coucher du soleil. À noter qu’il se pratiquait, autrefois, à l’aubeet s’achevait à la fin du lever du soleil. Cette activité rassemble plusieurs techniques de culturisme, de gymnastique et de lutte. En effet, une séance d’entrainement débute et se finit par une prière. Elle mêle également poésie, activités physiques et pratique de la lutte. Par ailleurs, ces techniques sont accompagnées par le rythme du tombak, un instrument à percussion iranien.