Participer à des actions humanitaires ou être bénévole dans des pays d’Asie, c’est une possibilité de connaître ce qui se passe d’autres contrées que ce soit en termes de croyance ou de coutumes. Si certaines zones de l’Asie sont marquées par l’influence occidentale, il existe des régions qui ont bien préservé leurs origines.

Ceux qui sont en quête de missions de ce genre peuvent compter sur Project Abroad pour avoir quelque chose dans leurs domaines de compétences. Généralement, les besoins tournent autour de l’éducation, la santé, les aides humanitaires, les enfants et autres. Tout en faisant du bénévolat, il est possible de faire une complète immersion dans la culture et les usages du continent asiatique. Par exemple, si vous n’avez pas de diplôme mais souhaitez travailler à l’étranger, effectuer une expérience de bénévolat pourra être très formatrice. Cette chance s’adresse aux étudiants qui ont soif de découvertes et même des professionnels qui veulent prendre le temps de faire autre chose. Bref, il y en a pour tout le monde. Chacun a juste à choisir le projet qui l’intéresse et où il peut briller par ses compétences.

comment trouver un travail en tant que bénévole en Asie pour une expérience à l'étranger

Devenir bénévole sur le continent asiatique et s’expatrier

Grâce à la présence de Projects Abroad dans de nombreux pays asiatiques, les personnes intéressées ont l’embarras du choix comme pratiquer la médecine au Népal, mettre en pratique le marketing et le commerce en Chine. Il y a en Mongolie un projet qui permet aux personnes qui le souhaitent d’intégrer des familles locales pour s’accoutumer au pays, la Thaïlande quant à elle permet d’apprendre un peu plus sur la conservation et la plongée sous-marine. Ceux qui sont adeptes d’informatique peuvent aller au Sri Lanka, tandis que ceux qui veulent enseigner l’anglais iront Birmanie. Il est même possible de s’occuper des enfants du Cambodge ou du Vietnam durant la journée au sein des garderies.

Qu’est-ce que cela apporte d’être bénévole ?

Peu importe le lieu de son choix, le bénévole pourra apporter du changement à la localité grâce à ses efforts et on lui témoignera de la reconnaissance pour ses actes. Que ce soit en partageant ses acquis avec d’autres personnes ou en s’occupant de la nature, le bénévole aura lui aussi la possibilité d’enrichir ses connaissances auprès des locaux. Il faut en même temps noter que le fait de résider au sein d’une famille d’accueil est très enrichissant pour les bénévoles qui vont en Asie. Ce programme est courant pour tous les pays, à part le Cambodge. Ces moments passés ensemble seront des occasions de faire des échanges sur le plan culturel. La participation à un projet et un moyen de contribuer à un développement sur le long terme et durable d’une population. Ainsi, on ne peut que s’en sortir avec un sentiment de satisfaction.

Est-ce intéressant de travailler au sein d’un pays Asiatique ?

Il y a pas mal d’endroits où les compétences d’un bénévole sont très appréciées à travers le monde, alors pourquoi choisir d’aller en Asie ? Tout simplement parce que les opportunités que le bénévolat puisse profiter à tout le monde est assez conséquent dans les pays asiatiques. Non seulement, ces destinations se démarquent par les besoins de la population, mais surtout parce qu’elles offrent aussi pas mal de découvertes aux personnes qui souhaitent vivre des choses intéressantes. Après tout, être bénévole signifie aussi que l’on doit avoir une certaine ouverture d’esprit.

Pour une liste de conseils sur l’expatriation : visa, apprentissage des langue, travail, retraite, vous trouverez MovetoAsia.com : le guide de l’expatriation qui recense une liste d’articles sur l’expatriation en Asie du Sud Est. Si vous êtes jeunes et sans diplôme, travailler au sein d’une organisation asiatique pourra vous ouvrir au monde et peut être susciter une vocation.

Que font ceux qui rejoignent les missions humanitaires ?

Cet aspect des œuvres humanitaires s’adresse surtout à ceux qui aiment les enfants et s’en occuper. Le domaine de la petite enfance est en difficulté en Asie. Les projets relatifs à la psychologie et la lutte contre le SIDA sont mis en avant, les bénévoles travaillent souvent dans des garderies et des écoles pour avoir le plus grand impact.

Travailler comme bénévole en Asie pour une école, orphelinat ou encore donner des cours

Être bénévole, c’est aussi laisser son empreinte

Les volontaires qui disposent de compétences dans le domaine de la construction peuvent aider les collectivités dans les régions défavorisées de l’Asie en construisant les infrastructures nécessaires au développement local. Il peut être question de la mise en place de bibliothèques, d’écoles et même d’infrastructures sanitaires. Bâtir quelque chose qui va durer dans le temps et qui restera un témoignage de leur passage rempli toujours le cœur des bénévoles de joie. Les personnes qui ont déjà fait du bénévolat dans la vie peuvent témoigner de la sensation d’accomplissement que l’on vit après avoir réalisé quelque chose.

Prendre soin de la nature, une des premières missions du bénévole

Il faut savoir que l’Asie est aussi riche dans le domaine de l’environnement. C’est pour cela que les acteurs de l’écovolontariat sont sollicités à divers endroits pour préserver l’environnement. Il faut souligner que le domaine d’application est bien vaste car les bénévoles auront la possibilité d’aller en montagne pour faire des recherches en altitude au Népal par exemple, ils peuvent aussi être sollicités à plonger en Thaïlande ou à protéger les fonds marins de Cambodge, ou aider à éduquer les locaux de villages éloignés comment traiter proprement et recycler les déchets au Vietnam. Ainsi, le volontaire pourra profiter de son séjour en Asie pour s’enrichir intellectuellement grâce aux actions qu’il mène. Nul ne peut nier que le continent asiatique possède une très grande richesse sur le plan écologique et qu’il n’y a pas mieux que d’être sur le terrain pour pouvoir l’apprécier.

Le volontariat, c’est aussi faire du sport

Être volontaire, c’est aussi être animé d’une certaine passion, voilà pourquoi les personnes qui excellent dans le domaine sportif pâte en Asie pour partager leurs connaissances et expériences. Les disciplines concernées sont variées, cela peut aller du football à l’athlétisme, en passant par le basket-ball et autres. Généralement, les bénévoles sont accueillis dans des écoles de sport ou d’autres structures visant à promouvoir le sport auprès des jeunes qui n’ont pas souvent accès aux instructions d’un éducateur sportif.

Le domaine de l’enseignement n’est jamais en reste

S’il est un secteur où l’on a constamment besoin de volontaires, ce serait surtout dans le cadre de l’enseignement. En Asie, les volontaires expatriés sont sollicités pour épauler les professeurs locaux en partageant leur domaine d’expertise. Le public cible s’étend des petits élèves aux adultes. Bien souvent, ces professeurs bénévoles sont sollicités pour leur connaissance d’autres langues étrangères comme le français et l’anglais, chose qui ne manque pas de plaire aux collectivités locales.