Toit Vert végétalisationIl est tout à fait possible de créer soi-même un mur végétalisé chez soi, dans un jardin, un balcon ou une cour. Mais faire appel à un professionnel vous offrira plus d’options, moins d’efforts et de risques et un mur plus beau. Quel que soit votre choix, cet article vous aidera à mieux comprendre l’installation des murs végétalisés.

Les techniques de plantation sur un mur végétal

Pour créer un mur végétal, il faudra bien évidemment planter des végétaux de manière verticale. Or il y a différentes techniques pour le faire dont certaines peuvent être réalisées par soi-même alors que d’autres nécessitent l’intervention d’un expert.

Si vous choisissez d’installer votre mur végétalisé vous-même, vous devez utiliser la technique de la culture sur substrat classique. Elle permet de planter les végétaux dans de petits modules plastiques appelés alvéoles qui sont remplis de substrat nutritif. L’arrosage est assuré grâce à un système de goutte-à-goutte intégré dans l’installation.

Quant aux professionnels, ils utilisent différentes techniques, dont la culture hydroponique. Cette méthode consiste à cultiver les plantes sur un substrat inerte (fibre de coco, feutre, nappe horticole…) qui sert d’ancrage aux racines et à les alimenter par une solution nutritive qui circule dans tout le système. La solution descend du haut vers le bas pour s’accumuler dans des bacs de stockage, avant d’être remontée grâce à une pompe et un tuyau dédié.

L’expert Mon Toit Vert végétalisation murs et toitures utilise une technique très innovante, développée par l’entreprise Vertige. Elle repose sur l’utilisation de modules alvéolaires d’accroche de plantes qui permettent différentes installations.

Le support est créé de sorte que l’eau se répartisse de manière homogène dans les modules alvéolaires et que chaque cavité du système puisse supporter jusqu’à 4 litres de substrat. Il est également équipé d’un système de goutte-à-goutte, d’une valve pour expulser l’excédent d’eau et d’un tuyau autorégulant.

Choix et disposition des plantes

Les techniques d’installation des murs végétalisés se sont développées de manière considérable facilitant la tâche aux professionnels du domaine comme aux particuliers désirant de le faire eux-mêmes.

Mais ce qui n’a pas changé, c’est le fait qu’un mur végétal est mur naturel, vivant et qu’on doit respecter certains critères pour le réussir. Une des premières règles à respecter quand on installe un mur végétal est qu’il faut regrouper les plantes en fonction de leurs besoins.

Autrement dit, il faut choisir autant que possible des plantes qui ont les mêmes besoins en lumière, en température et en eau. Ceci leur permettra de favoriser leur croissance et de faciliter l’entretien par la suite.

Par la même logique, on choisira de planter en bas du mur des végétaux qui résistent bien l’humidité et qui n’ont pas besoin de beaucoup de lumière (les plantes issues des forêts tropicales et les fougères par exemple). Si vous voulez introduire des plantes grimpantes, elles doivent être cultivées au milieu pour avoir l’espace suffisant pour se développer.

D’autres variétés comme les plantes rampantes et les plantes de sous-bois apprécient le bas du mur pour être dans l’ombre et pour répondre à leurs importants besoins en eau. Il faudra en plus assurer la densité adéquate sur le mur pour la prospérité des plantes. La règle dit qu’il faut planter 25 plantes par m², soit 1 plante tous les 20 à 25 cm. Sans oublier la température de l’environnement et l’apport en eau et en substrat nutritionnel.

Créer un mur végétalisé est sans doute une bonne idée que soit à l’intérieur ou à l’extérieur, dans un habitat ou un lieu de travail. De plus, les professionnels proposent aujourd’hui des tarifs favorables qui rendent le service accessible à tout le monde.