Lorsque nous arrivons à un âge plutôt avancé, nombreux d’entre nous ont besoin d’aide au quotidien pour ainsi pouvoir garder leur indépendance en vivant seul mais surtout en étant en sécurité. Dans ce contexte et pour assurer le confort total des seniors, il est préférable de leur apporter une aide matérielle comme l’aide humaine que nous leur procurons.

Inutile de placer nos vieux parents dans une maison de retraite car cela peut avoir un effet néfaste sur leur santé physique comme mental puisqu’ils sont habitués à être autonomes et à vivre dans le même mode de vie depuis de nombreuses années ayant ainsi fondé toutes leurs habitudes et repères. Mais nous avons peur pour nos parents, et surtout des chutes, car à un âge avancé, même une légère chute peut causer de graves dommages. Alors que faut-il faire pour bien aménager leurs domiciles afin de limiter les risques de chutes ?

Connaitre les facteurs qui augmentent les risques de chutes 

En France, les chutes sont la cause de 80% d’accidents principales chez les personnes âgées de plus de 65 ans. De ce fait, il est nécessaire de mieux connaitre ces causes pour les éviter. Pour commencer, l’état de santé du senior est un facteur important, si ce dernier souffre de troubles d’équilibre, d’une faiblesse musculaire, d’une diminution de la mobilité des articulations avec l’âge, de la diminution de l’acuité visuelle et auditive ou plusieurs autres choses, cela ne fera qu’augmenter la probabilité des chutes. Les médicaments peuvent aussi être une cause très importante pour augmenter le risque de chuter. Si par exemple un sénior est médicaments qui luttent contre l’insomnie, les chutes augmenteront rapidement puisque, parmi les effets indésirables de ce genre de médicaments, ils réduisent l’attention et la concentration chez les patients. L’alimentation et l’inactivité sont aussi une raison principale conduisant à fragiliser les os et à diminuer la masse musculaire des personnes âgées ce qui peut aggraver les conséquences. Mais parfois, le fait de juste avoir trop peur de chuter conduit à une chute, surtout si le senior en a déjà subit une. Bref, le risque d’une chute est souvent le résultat de plusieurs facteurs simultanés.

 

Aménagez votre maison !

Enlevez tous les obstacles surtout dans les endroits où vous passez le plus souvent comme les bibelots ou les meubles bas et faites également attention aux fils électriques en les fixant au mur par exemple. Préférez la moquette aux surfaces glissantes comme le parquet ou le carrelage. Optez aussi pour les tapis antidérapants. Vous pouvez aussi aménager des points d’appui car vous pouvez vous fatiguer en vous déplaçant et ainsi vous pourriez faire une pause à mi-chemin. Il est également important de bien aménager la salle de bain car c’est la pièce avec le plus de risques, faites en sorte de mettre des pastilles ventouses antidérapantes, des barres d’appui dans la douche ou la baignoire. Vous devriez aussi éviter de monter sur un escabeau ou une échelle, mais s’il est nécessaire de le faire, demandez de l’aide et faites en sorte de réarranger votre placard.

 

Prenez régulièrement soi de vous !

Il existe une invention appelé alarme personne âgée qui vous permet aujourd’hui de recevoir de l’aide si vous tombez. Ça peut être sous forme de montre, de collier ou de bracelet qui détecte votre chute et envoie instantanément le signal à vos proches via leur téléphone par exemple. Remettez également un double des clés à vos proches pour leur permettre d’intervenir rapidement en cas d’accident.